FABRICATION

LES INGRÉDIENTS

• LES MALTS •

L’ingrédient principal de la bière est le malt. Il est issu du maltage de l’orge brassicole effectué par une malterie. Elle lui procure sa couleur et sa saveur si particulière. Il apporte l’amidon transformé en sucre lors du brassage et donne à la bière sa couleur.

• L’EAU •

L’eau permet de transformer l’amidon du malt en sucre pour former le moût. Elle doit être d’une pureté et d’une composition minérale bien définie. C’est la matière première la plus importante en quantité. Il faut 4 à 6 litres d’eau pour fabriquer 1 litre de bière.

• LES HOUBLONS •

Plante grimpante qui pousse dans les régions tempérés, le houblon n’est pas l’ingrédient principal de la bière.  Cependant il intervient en faible proportion, c’est lui qui confère à la bière son amertume.

• LES LEVURES •

La levure joue un rôle essentiel dans l’élaboration de la bière en transformant les sucres en alcool et en gaz (CO2). Selon ses caractéristiques, elle influe sur l’arôme et le bouquet particulier de chaque bière. Ce qui explique pourquoi sa formule est toujours tenue secrète.

Fabrication de La RocheloisE

L’élaboration des bières Rocheloise au sein de la Brasserie Maison Bastard se déroule en 5 grandes étapes : Le brassage, la fermentation, la garde, la filtration et le conditionnement de la bière.

  • LE BRASSAGE

• LE CONCASSAGE •

Les différents types de malts sélectionnés pour chaque recette sont concassés dans un moulin à malt.  C’est là que l’amidon des grains est libéré.

• LE BRASSAGE •

Le malt concassé est mélangé à l’eau de brassage dans la cuve matière. On appelle cela l’empâtage. Le brassage par infusion peut alors commencer. L’ensemble est chauffé à travers différents paliers de températures (jusqu’à 78°C) afin de libérer les enzymes de l’orge qui transforment progressivement l’amidon en sucres contenu dans les grains.

• LA FILTRATION •

La maische (l’eau mélangé au malt) est envoyé dans la cuve de filtration où la séparation des  matières solides (la drèche) et les matières liquides (le moût) se fait.

Un partenariat avec un agriculteur local permet de valoriser le plus gros déchet en volume que représente la drêche.

• L’ÉBULLITION •

Le moût est transféré dans la cuve d’ébullition pour être porté à une température d’environ 100°C pendant 90 min. On y ajoute les houblons (amérisants et aromatiques) et les épices présentes dans nos recettes qui donneront à la bière son arôme et sa légère amertume.

• LE REFROIDISSEMENT •

Le brasseur procède au refroidissement et oxygénation du moût à l’aide d’un échangeur à plaques qui fera chuter la température à 14°C puis acheminé vers les cuves de fermentation. La levure est injectée dans le moût au fur et à mesure de sa mise en fermentation.

  • LA FERMENTATION PRINCIPALE

La fermentation principale se traduit par une activité intense de la levure, avec un fort dégagement de gaz carbonique et de chaleur. La levure est responsable de la transformation des sucres en alcool (éthanol) et gaz carbonique qui s’accompagne également de la formation de composés aromatiques tels que des alcools supérieurs, des acides ou des esters. Après une dizaine de jours, la fermentation s’arrête. La bière sera mise en garde froide.

  • LA GARDE

La bière est conservée en cuve de garde pendant une vingtaine de jours à une température proche de 0°C. Les objectifs de cette étape sont d’affiner la flaveur de la bière, laisser décanter les matières en suspension (les levures). Puis de réaliser la maturation à l’abri de l’air pour vous garantir une bière équilibrée, une finesse et une brillance exceptionnelle.

  • LA FILTRATION (OU CLARIFICATION FINALE DE LA BIÈRE)

La filtration est la dernière étape avant le conditionnement en fûts. Les levures et des résidus de céréales sont encore présents dans la bière. Afin de proposer au consommateur un produit limpide et brillant, la bière est filtrée dans un filtre dit Kieselguhr.

Le Kieselguhr est un composé naturel, qui retient tous les résidus de matières premières afin de donner à la bière sa brillance définitive. La bière transite ensuite vers des cuves de bière filtrée en attendant son conditionnement en fûts ou en bouteilles.

  • LE CONDITIONNEMENT DE LA BIÈRE

Le processus de fabrication de la bière terminé, le conditionnement peut donc commencer. La bière conditionnée sous différents formats en fûts de 20 et 30 litres ou embouteillée en bouteilles de 33 et 75 cl. La dégustation de la bière peut alors commencer.

  • LA QUALITÉ DU PRODUIT

Au sein de la brasserie Maison Bastard, un laboratoire est mis en place pour assurer la qualité de nos produits. C’est au sein de ce laboratoire que sont effectués tous les contrôles qualités, à toutes les étapes de fabrication de la bière et sur les produits finis. L’ensemble de ces contrôles garantissent la conformité des produits et leur qualité constante.

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :